Coupe de France

Fatsah Amghar : « Le destin entre nos pieds »

jeudi 22 avril 2021 - 09:57 - Richard LOYANT
Coupe de France

L’entraîneur du GFA Rumilly Vallières (N2), qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France après avoir sorti le Toulouse FC (L2), analyse les raisons du parcours de son équipe, entamé il y a près de sept mois.

Fatsah Amghar revient sur la qualification de son équipe de National 2 pour les demi-finales aux dépens du Toulouse FC (2-0), mais aussi sur un parcours lancé début octobre 2020 par un 4e tour contre l’AS Divonnaise (Régional 3). Le coach haut-savoyard dévoile quelques ingrédients qui ont fait « monter la sauce » d’un jeune club créé il y a seulement trois ans, sous la houlette de quatre présidents.

APRÈS AVOIR ÉLIMINÉ TOULOUSE

« Que du bonheur ! »

« D’abord un sentiment de fierté par rapport au parcours réalisé et de se retrouver parmi les quatre dernières équipes encore en lice. On ne l’imagine pas, on ne le réalise pas, on n’y croit pas… Ce n’est que du bonheur ! J’ai dit à mes joueurs que j’étais fier d’eux et de leur match abouti, car le résultat est finalement logique. Au-delà de l'exploit, le contenu me rend fier car on a rivalisé avec une équipe de Ligue 2, certes diminuée, mais avec des internationaux et d’un autre niveau sur le papier. On est aussi satisfait parce que la prestation s’est accordée au résultat ».

Porté en triomphe par ses joueurs après le succès face au Toulouse FC (photo David Gengembre/GFA Rumilly Vallières).

LA MOTIVATION DES JOUEURS

« Privilégiés de jouer en compétition »

« On n’en a pas rajouté plus qu’il n’en faut. Plus on a avancé, moins il y a eu besoin de les motiver. L’important se trouve dans les notions de plaisir, de confiance et de jeu plutôt que d’enjeu. Un surplus de motivation peut inhiber un joueur et lui mettre une pression supplémentaire qui irait contre l’intérêt de l’équipe. Durant tout notre parcours, mon discours a aussi consisté à rappeler que si l’on perdait, tout s’arrêtait. Voulait-on continuer à jouer, s’entraîner et disputer des matches de compétition ? Le destin était entre nos pieds, cela ne dépendait que de nous. On a encore une fois gagné trois semaines à pouvoir nous entraîner, jouer des rencontres de préparation avec un objectif précis… Tout simplement, toucher le ballon, ce que tous les amateurs aimeraient faire aujourd’hui mais dont ils n’ont malheureusement pas la possibilité pour les raisons que l’on connaît. On se sent privilégiés par rapport à cela ».

LES FORCES DE L’ÉQUIPE

« Caractère, calme et sérénité »

« Il faut déjà du caractère car une séance de tirs au but – et on en a eu trois auparavant pour en arriver là – est très difficile en termes d’émotions. Il faut de la confiance en soi et aussi de la réussite, bien sûr. Ce qui m’a surtout impressionné depuis le début de notre parcours, c’est que plus les tours passaient, plus les joueurs montraient du calme et de la sérénité. Cela a compté pour nos qualifications. Lorsque l’on rencontre des équipes de niveau supérieur, on a tendance à être excité et, malheureusement, à perdre de l’influx nerveux. C’est souvent comme cela que l’on est éliminé ».

Le parcours du GFA Rumilly Vallières

4e tour : AS Divonnaise (R3) - GFA Rumilly Vallières 3-5
5e tour : Oyonnax PVFC (R3) - GFA Rumilly Vallières 0-1
6e tour : ES Manival (R2) - GFA Rumilly Vallières 0-3 (par forfait)
7e tour : FC Limonest Saint-Didier (National 3) - GFA Rumilly Vallières 0-0, 5 tab 6
8e tour : GFA Rumilly Vallières - AS Saint-Priest (National 3) 5-1
32es de finale : GFA Rumilly Vallières - AS Prix-les-Mézières (National 3) 0-0, 4 tab 2
16es de finale : GFA Rumilly Vallières - FC Annecy (National) 1-1, 6 tab 5
8es de finale : GFA Rumilly Vallières - Le Puy F43A (National 2) 4-0
Quarts de finale : GFA Rumilly Vallières - Toulouse FC (Ligue 2) 2-0

LA COUPE DE FRANCE

« Émotions et communion »

« Elle est synonyme d’émotions que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Cette année, on est plus que servi, avec des joies incroyables : des séances de tirs au but où l’on passe par tous les états, des derbys, l’élimination d’une Ligue 2… Beaucoup de joies et une communion entre toutes les composantes du club et au-delà, même en cette année particulière. On a reçu beaucoup de soutiens de toutes les villes environnantes. Lorsque l’on est parti en minibus pour aller à Annecy mardi, on a vu sur la route plein de messages de soutien, des banderoles… Comme sur une étape du Tour de France ! On a senti que tout un territoire était derrière nous. C’était magique ! ».

Les banderoles de soutien au Parc des Sports d’Annecy, stade où le GFA à battu le Toulouse FC en quarts de finale (photo David Gengembre/GFA Rumilly Vallières).

LE GFA RUMILLY VALLIÈRES

« Dynamique, ambitieux, familial, raisonnable »

« C’est un club dynamique, ambitieux et à la fois familial et raisonnable, avec une équipe dirigeante soudée, solidaire, où tous les rôles sont bien définis. Il a à sa tête – ce qui est assez rare pour le souligner – un quatuor de présidents complémentaires et travailleurs, qui fait aussi preuve d’humilité ce qui, je pense, est important ». 

LA SUITE DE L’AVENTURE

« Pourquoi pas un autre exploit ? »

« J’ai donné deux jours de repos aux joueurs. On va s’entraîner tranquillement vendredi et dimanche, avant de suivre le tirage ensemble et attendre le nom de l’adversaire pour espérer encore, pourquoi pas, un autre exploit… ».

Un entraîneur déterminé à poursuivre le plus loin possible (photo Sébastien Ricou/APL/FFF).

Fatsah Amghar en bref

Né le : 10 mai 1975 à Saint-Chamond (Loire).
Parcours joueur : SA Izieux Saint-Chamond (juillet 1992-juin 1993), CO Saint-Chamond (juillet 1993-juin 1995), SO de Givors (juillet 1995-décembre 1995), AJ Franco-Arménienne (janvier 1996-juin 1996), ASA du Chambon-Feugerolles (juillet 1996-juin 1997), L’Étrat La Tour Sportif (juillet 1997-juin 1998), AS Pomeys (juillet 1998-juin 1999), FC Vaulx-en-Velin (juillet 1999-août 2000), SCB Cran-Gevrier (septembre 2000-juin 2006).
Parcours entraîneur : SCB Cran-Gevrier (octobre 2003-juin 2007), SO Chambéry (juillet 2007-août 2008), SCB Cran-Gevrier (septembre 2008-jun 2009), US de Saint-Julien (juillet 2009-juin 2012), Cluses-Scionzier FC (juillet 2012-juin 2015), ES Vallières (juillet 2015-juin 2018), GFA Rumilly Vallières (depuis juillet 2018).

À lire aussi :

Tout sur les quarts de finale

Les quarts de finale en neuf chiffres

Alexi Peuget : « Une aventure extraordinaire »

GFA Rumilly Vallières veut y croire

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo